Imprimer

Architecture secrète

Les fortifications invisibles des guerres mondiales et de l’époque atomique

Confidentialité, camouflage et distraction ont marqué l’architecture des fortifications au 20ème siècle.

 

Il y avait des positions d’artillerie camouflage des Suisses dans les Alpes, les quartiers générales du Führer des nationaux-socialistes, l’abri du Führer et des systèmes d’écoute du militaire durant la guerre froide ou des constructions de protection civile. Tous ceux n’étaient pas publiquement connus. L’organisation, la construction et le fonctionnement étais strictement secret. Seulement des années après la fin de la guerre froide, ces monuments inconnus étaient ouverts et présentés comme des musées de leur histoire.

 

Ça inclut les quartiers généraux comme la Wolfsschanze chez Rastenburg (Ketrzyn, PL) et les nombreux abris à Berlin et à Hambourg. Pendant la guerre froide l’Otan et le Pacte de Varsovie ont construit une trémie profonde comme siège alternative du gouvernement pour la survie de la direction politique et militaire et assurer leur fonction. L’armée soviétique a maintenu plusieurs bunkers dans leur quartier général à Wünsdorf dans le Sud de Berlin.

 

Le musée Bunkermusem au col de Korensko sedlo (Kärnten) dans la région transfrontalière Autriche-Italie-Slovénie vous présente l’époque de la guerre froide.