Forteresse Grande

Des larges fortifications

 

Fortification centrale avec une chaîne circulaire des fortifications en amont, comme des forts et des batteries pour protéger des villes et des places d’armes (image ci-dessus : Kaunas, LT)

 

A la fin du 18e siècle « artillerie galopante » de Napoléon esquivait toutes les fortifications individuelles et comme ça les rend inefficace. La majorité des défendants dans ses bastions solitaires ont été soumis à la mobilité élevée et la portée grandissante de s’artillerie. Une nouvelle génération de forteresse devait agir contre tout ça : le système des larges fortifications pour la défense des paysages stratégiquement importants et des grandes villes.

 

 

Construit circulairement autour du centre de la ville, avec une distance de jusqu’à 5 kilomètres, il y avait parfois plusieurs de cercle des fortifications avec des positions d’armes et des forts intermédiaire pour tenir à distance l’ennemi. A cause de la portée grandissante des canons, quelques forts étaient situés jusqu’à 15 kilomètres au loin des villes centrales. Ils protégeaient les rues, les trains et les chemins de fer et les zones résidentielles importants.

 

Especially Prussia practiced these major fortress systems in the east against the Russian neighbour whereas Russia fortified the former kingdom Poland in this way against Prussia. The fascinating tracks of these giant installations are still recognizable today in many central European cities. Poznan, Torun, Krakow and Przemysl (Poland), Ulm, Koblenz, Mainz or Magdeburg (Germany), Genova (Italy), Komarno/Komarom (Slovakia/Hungary), Kaunas (Lithuania) and Paris (France) are said to be famous examples of this fortress type. The Habsburg monarchy extended the fortress quadrangle Verona – Peschiera del Garda – Mantua – Legnago to one of the biggest regional major fortress systems in Europe in order to maintain the occupied north Italian areas – today a fairly unknown touristic field of experience.