Les Lignes de Défense

2000 ans de lignes fortifiées

Les longues fortifications défensives utilisées pour sécuriser des zones plus vastes, comme les fortifications de frontière, les fortifications de lignes ou les fortifications territoriales.

 

Les ouvrages frontaliers sont équipés de divers renforts structurels et de systèmes défensifs pour faire obstacle aux attaquants et défendre le territoire revendiqué. Le Limes romain, modèle de défense hautement fortifié, est considéré comme une frontière entre peuples et religions hostiles. Aujourd'hui, ce fascinant ouvrage fortifié, avec ses nombreux musées et sites archéologiques, est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO et constitue une attraction touristique. Le rideau de fer qui s'étend de la mer baltique à la mer adriatique est un témoignage particulier de la guerre froide et un exemple de monument fortifié frontalier ; on peut aujourd'hui découvrir ce monument, comme un intéressant circuit paysager.

 

Les lignes de défense consistent généralement en de puissantes constructions très espacées reliées par des remparts, des fossés ou des murailles. Les lignes de défense sont rares dans les fortifications de type bastion. L'une des plus intéressantes est la plus grande chaîne de murailles d'Europe autour de Fenestrelle (Italie), a été conçue pour empêcher la France, vieille rivale, d'envahir l'Italie. Après 22 ans de construction, le mur de deux kilomètres de long, sur la crête de la montagne, relie trois fortifications en une chaîne compacte depuis 1750. La région alpine, avec ses vallées et ses cols, se prêtait particulièrement bien à la construction de fortifications frontalières, de postes de douane et de barrages routiers, appelés Klausen (autrichiens).