Imprimer

Citadelles

Des forteresses dans la forteresse

 

Partie indépendante particulièrement développée d'une ville fortifiée, souvent géométrique, avec 4 où 5 bastions ; dernière possibilité de retraite pour les défenseurs (ex : ‘s-Hertogenbosch, Pays-Bas, voir ci-dessus)

 

La citadelle (en italien Citadella "petite ville") était une "île" fortifiée à l'intérieur d'une ville fortifiée et formait un autre rempart défensif. Elle a été conçue pour le stationnement des militaires et doit assurer la défense des troupes sur une plus longue période. Les citadelles étaient disposées en carré ou en pentagone, équipées de bastions aux angles, et généralement érigées comme renforts supplémentaires là où l'on craignait le plus une attaque ou lorsque le point faible d'une forteresse avait été identifié.

 

Alessandria_citadel.jpg Juelich-Zitadelle.jpg s-hertogenbosch_stad_1866_citadel.jpg

 

Les princes absolutistes utilisaient également les citadelles comme "châteaux forts". Ils pouvaient être utilisés pour faire pression sur les villes considérées comme politiquement peu fiables et pour réprimer les révoltes.

 

Le clergé a également contribué de manière significative à la construction de fortifications. Les évêques de Mayence, par exemple, ont construit la citadelle de Mayence (Allemagne) comme un lieu de résidence, tout comme la citadelle Petersberg à Erfurt (Allemagne).

 

Barletta_Citadel.jpg Doemitz_Aerial.jpg Engelsburg.jpg