Imprimer

Du Limes au rideau de fer

L‘histoire de la construction des fortifications

Depuis des temps immémoriaux, les hommes ont essayé de se protéger et de protéger leurs biens contre les attaques extérieures. L'histoire débute avec l’édification de simples fortifications en bois et de simples buttes en terre ; elle se poursuit avec la construction de camps militaires stratégiques et de systèmes de fortifications propres aux Romains, puis par l’édification de murs autour des villes médiévales et leur transformation en remparts et en bastions, suivie par la construction de forteresses, de systèmes de fortification et de lignes défensives telles que la Grande Muraille de Chine ou même le Rideau de fer. Avec le développement des armes de combat, les installations défensives ont également dû être constamment améliorées.

 

L’architecture fortifiée avant le 16e siècle

 

L’innovation les plus importante d’architecture fortifiée s’est développée avec l’introduction des armes de poudre, contre lesquels les châteaux médiévaux et les murs n’offraient pas beaucoup de protection. Depuis le 15e siècle des architectes italiens développaient des constructions pour utiliser des armes à feu comme des embrasures ou des emplacements pour des canons. La modification et partiellement le remplacement des murs et des tours du château aux bastions énormes, aux maçonneries forts avec des douves profonds, adapté à la balistique des projectiles a commencé.

 

Dès ces instant, l’architecture est suivie l’artillerie qui s’est développés très vite. L’architectes affrontent la force de pénétration croissante et la portée avec des murs plus forts et des fortifications plus grandes, mais aussi avec art et richesse créative de la construction.

 

Construction des fortifications après le 16ème siècle

 

Vers 1550, Dresde a été l'une des premières villes allemandes à se doter d'une forteresse bastionnée complète, utilisée par Napoléon 250 ans plus tard pour de fréquents séjours dans le cadre de ses campagnes militaires.

 

Les villes idéales fortifiées nouvellement construites, telles que Karlstadt (Karlovac / Croatie), Palmanova (1593, Italie), Theresienstadt (Terezin / République tchèque) ou Neuf-Brisach (France), sont considérées comme le point culminant exceptionnel de l'architecture des fortifications en Europe.

 

Au début du 19ème siècle, l'artillerie moderne a imposé la construction de systèmes de fortifications à grande échelle, qui s'étendaient sur des pans entiers de territoire et dont les avancées se trouvaient parfois à plus de 5 km devant les habitations. On peut citer en particulier :

• Thorn et Poznana [PL] en Prusse
• Cracovie et Przemysl [PL] en Autriche
• La Russie à Modlin et Varsovie. [PL]

 

Au 20ème siècle, réagissant aux énormes progrès de la technologie des armes, les monuments fortifiés disparaissent de plus en plus sous terre et sous des massifs montagneux. Parmi les exemples impressionnants, citons la ligne Maginot, érigée en France à la fin des années 1920, et les bunkers construits par les principales alliances militaires. Les fortifications frontalières telles que le mur de l'Atlantique et le rideau de fer sont les témoignages d'une époque où l'existence des peuples européens était menacée. Pour cette même raison, ces témoins architecturaux doivent être préservés et leur message diffusé.